Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Le développement durable

Développement durable et RSE

L’habitat social est au cœur des problématiques de développement durable car il est à la croisée de l’équité sociale, de la préservation de l’environnement et de l’efficacité économique, dans un souci de concertation avec les locataires. Certains organismes sont allés plus loin en intégrant un processus de Responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Graphique développement durable

 

En 1987, la ministre de l'​Environnement de Norvège, Gro Brundtland, donne comme définition : « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. »

 

Comment le logement social répond aux trois piliers du développement durable

Responsabilité environnementale

  • Hier :
    Une politique de réhabilitation dès le premier choc pétrolier.
    Des démarches qualité : mise en place de produits et d’équipements techniques performants
  • Aujourd’hui :
    Une inscription dans le Grenelle de l’environnement
    Des constructions neuves à basse consommation
    Une nouvelle vague de réhabilitations thermiques performantes

Responsabilité sociale

Diversité et participation des habitants, aide à la maîtrise des charges et du reste à vivre, animation d’espaces de dialogue et de concertation.

Responsabilité économique

Le logement social s’inscrit dans des scénarios à long terme et joue son rôle contracyclique.

L’action de l’Association régionale

  • Promouvoir le savoir-faire
  • Partager les expériences
  • Etre un espace de dialogue entre les partenaires
  • Aider à adapter les processus des maîtres d’ouvrages
  • Proposer des outils de dialogue : guide, outil de calcul du coût global partagé (CoparCo)
  • Contribuer à la définition d’objectifs environnementaux
  • Capitaliser et évaluer les actions

L'amélioration des performances énergétiques et environnementales du parc existant

FEDER et FEDER 2

L’AR, avec l’ADEME, le Conseil Régional et l’Etat, s’est inscrite dès 2006 dans les programmes opérationnels du FEDER en proposant de porter une mission d’assistance collective auprès des bailleurs.

Répartition du parc collectif 

L’action s’est déroulée en trois temps :

1. Analyser le patrimoine

Analyser le patrimoine des immeubles collectifs à chauffage collectif construits entre 1949 et 1989 à travers le recueil des consommations et la construction d’une typologie en vue d’une segmentation représentative du parc régional.

2. Etudier la faisabilité technique et économique

Etudier la faisabilité technique et économique des travaux de réhabilitation dans un programme expérimental avec l’aide de fonds européens (FEDER) respectant les critères suivants :

  • Atteindre un objectif de performance énergétique moyen compris entre 100 et 120 kWh/m²/an
  • Démontrer une incidence positive sur le budget des locataires
  • Favoriser la reproductibilité par le choix du meilleur équilibre technico-économique
  • Mettre en place une sensibilisation des habitants
  • Garantir une bonne exécution du chantier par la mise en place d’un suivi particulier de l’exécution

Plus de 6 000 logements ont été réhabilités dans ce cadre d’ici 2013. L’action de l’Association régionale porte en priorité sur la capitalisation des données énergétiques et des matériaux mis en œuvre sur 2 500 logements représentatifs des organismes et des territoires.

3. Evaluer par la mise en évidence des points favorables et des freins à lever

Evaluer par la mise en évidence des points favorables et des freins à lever. Mettre l’accent sur les modes partenariaux avec les locataires : sensibilisation à l’environnement, fonctionnement du logement et maîtrise des charges.

Instrumentation des logements

Pour capitaliser les effets des réhabilitations, il est prévu d’instrumenter (installer des outils de mesures des flux d’énergies) très finement 150 logements parmi les organismes volontaires. Cette campagne de mesure débutera en 2014 et s’étalera sur 3 ans.

Convention 100 000 logements

Une convention a été signée entre la Région, l’ADEME et l’AR, lors du Congrès Hlm de Lille en 2013. Cette convention a pour objectif d’établir une feuille de route pour massifier le nombre de réhabilitations dans les années à venir. Elle porte sur l’observation, la capitalisation, l’ingénierie financière, la sensibilisation des habitants et la communication.

Réunion du 2 octobre 2015

Volet européen dans le cadre du renouvellement urbain

  • Volet européen des contrats de ville (Retour sur les ITI et critères du FEDER en termes de performance énergétique) et intervention de la Région sur les Projets de Renouvellement Urbain par Frédéric BROUILLARD du Conseil Régional Nord – Pas-de-Calais.

Retrouver l'ensemble des documents présentés en réunion sur la page ​Politique de la ville.

Le d​éveloppement de la RSE (Responsabilité sociale des entreprises)

Les organismes hlm de la région ont commencé à investir le champ de la RSE depuis plusieurs années. Les bailleurs sociaux sont des organisations dédiées à une mission d’intérêt général, celle d’offrir un logement de qualité aux populations modestes et démunies. Par définition, ils intègrent des préoccupations d’équilibres économiques et territoriaux , d’efficacité sociale et managériale. Ils ont également le souci de répondre aux attentes de leurs clients et de leurs commanditaires.

Pour en savoir plus sur la RSE dans le Mouvement Hlm, www.institut-hlm-rse.org​​​​​​​​

Retour